Réponses des candidats au questionnaire AVO

Article publié le 26 octobre 2017

 

Dans le cadre des élections municipales 2017 à Gatineau, Action vélo Outaouais a souhaité contribuer au débat municipal en sollicitant le point de vue des candidates et candidats à la mairie et au conseil municipal sur des questions essentielles au développement du vélo comme moyen de transport à Gatineau. Un court questionnaire a été envoyé aux candidats. Celui-ci expliquait les bénéfices des déplacements à vélo en termes de coûts, d’efficacité, de pollution, de santé et de vitalité économique, présentait des informations sur les meilleures pratiques en matière de vélo, et leur demandait d’indiquer leurs intentions en matière d’aménagements cyclables, de budget vélo et de vélo à l’année. Voici un tableau qui présente leurs réponses.

 

Nom du candidatParti / IndépendantDistrictÊtes-vous favorable à l’introduction graduelle d’aménagements sécuritaires, tels que les bandes cyclables unidirectionnelles protégées et autres mesures mentionnées ci-dessus, afin de favoriser et sécuriser les déplacements à vélo?Faites-nous part de vos intentions à ce sujet :Quel budget annuel, en millions de dollars, seriez-vous prêt à dédier au développement du réseau cyclable?Faites-nous part de vos commentaires à ce sujet :Quelle est votre évaluation de la qualité du réseau cyclable dans votre district, en termes d’étendue, de liens entre les pistes et les corridors scolaires, du niveau de sécurité, etc.?Que suggérez-vous comme améliorations?Dans le but de favoriser les déplacements à vélo à longueur d’année, êtes-vous favorable au déneigement de 15 km de voies cyclables au minimum la première année de votre mandat, et de 5 km supplémentaires par année lors des trois années suivantes?Faites-nous part de vos intentions à ce sujet :Note d'AVO
Denis TasséIndépendantMairieOuiTout à fait. C'est une bonne façon de faire, surtout que 90 % des accidents se produisent aux intersections. Le plan directeur vélo devrait nous indiquer les conditions favorisant ce type d'installation et les autres. Il faut suivre les normes applicables pour chaque aménagement en considérant les conditions de chaque site. favoriser les stationnements sécurisés aux parc-o-bus et les sas vélo aux intersections (par exemple (Grives/Plateau2,93,8 millions du budget prévu au dernier mandat toujours pas dépensé. En attente du plan directeur qui est en retard. Il respecter la capacité de livrer de nos services qui est déficiente présentement. Engagement de mettre en place un plan de financement pour le transport actif. Parce-que nous voulons faciliter les déplacements d’une population en mutation et désengorger les routesBon réseau récréatif, améliorer les d'applications intelligente. problématique plus au niveau des liens manquants pour le vélo utilitaire et les intersections (90 % des accidents.- S’attarder plus spécifiquement au lien manquant pour le travail et aux intersections - Synchronisation des lumières aux intersections problématiques -Faire passer de 500 000 $ à 1 million de dollars par année le budget pour les mesures de modération etNonpour le prochain 4 ans, les priorités sont de sécuriser le réseau cyclable, les liens manquants et les intersections problématiques. Sera inclus dans le plan de financement pour le transport actif au deuxième mandat. Objectif 5 millions par année2,5
Maxime Pedneaud-JobinAction GatineauMairieOuiOui. Nous souhaitons investir un montant supplémentaire de 13 millions $ sur quatre ans pour la création de liens cyclables utilitaires et sécuritaires. Nous souhaitons aussi adopter une politique municipale favorisant l'aménagement de voies cyclables sécuritaires lors de la réalisation de travaux de réfection majeure sur une rue (exemple : boulevard Saint-Joseph). De plus, nous souhaitons prendre les mesures suivantes : - Obliger l'inclusion de voies cyclables utilitaires dans les nouveaux quartiers - Installer des bollards sur certaines rues permettant de rendre plus sécuritaires les pistes cyclables3,25Notre plan est clair. Nous souhaitons investir un montant supplémentaire de 13 millions $ sur 4 ans pour la création de liens utilitaires et sécuritaires. Le choix de ces liens se fera a travers le plan directeur cyclable qui a été élaboré suite à une consultation citoyenne.Nous avons un réseau cyclable récréatif bien développé qui fait l'envie de plusieurs autres régions. Par contre, nous avons du travail à faire au plan du réseau utilitaire. Il faut davantage de liens utilitaires sécuritaires pour encourager plus de gens à prendre le vélo pour se rendre au travail et pour leurs autres déplacements quotidiens.Comme nous l'avons fait pour Saint-Antoine et la rue Laurier, il faut mettre en place davantage de liens utilitaires et prévoir des liens cyclables lorsqu'on refait de grandes artères. À titre d'exemple, dans le cadre de la réfection du boulevard Saint-Joseph, nous souhaitons inclure des liens cyclables sécuritaires et protégés pour que ce soit plus invitant pour les cyclistes de l'emprunter.OuiFavorable en principe, mais il faut d'abord évaluer quels sont les coûts associes à une telle mesure et quelles sont les priorités de déneigement. Il serait intéressant d'identifier avec la communauté cycliste les artères prioritaires a déneiger, le cas échéant, afin d'avoir une idée plus juste du coût que ça représente. Il pourrait être possible de déneiger certaines artères à l'intérieur même des budgets actuels.3,5
Rémi BergeronIndépendantMairieOuiJe vais proposer de les introduire une par année en débutant avec celle qui ont le plus d'impact sur la sécurité des cyclistes soit l'interdiction du virage à droite et les feux synchronisés .3Effectivement, je vais proposer de reconduire le même montant que les quatre années subséquentes et voir quelle marge de manœuvre nous aurons pour les trois autres années. Je vais travailler fort pour trouver les montants nécessaires afin d'améliorer notre réseau et je dois faire une analyse plus approfondie du Budget global avant de me prononcer sur mes recommandations.Tout cycliste doit être très alerte car comme le réseau routier, la qualité des pistes cyclables varie beaucoup d'un secteur à l'autre.Dans un premier temps, je vais prioriser les réparations aux endroits les plus dangereux dès le printemps 2018 et faire un inventaire des travaux à réaliser pour le programme triennal 2019-2020-2021 suite à vos recommandations lorsque j'en aurai pris connaissance.OuiL'amélioration du déneigement est l'une de mes priorités et je vais introduire des équipes de fin de semaine qui pourront entretenir entre autres certaines pistes cyclables jugées achalandées en période hivernale pour rejoindre le réseau d'Ottawa.2
Audrey BureauIndépendant(1) d'AylmerOuiIl est clair que nos routes ne répondent plus au besoin des Gatinois: elles sont déjà surchagées en heure de pointe et, avec le taux de croissance actuel de la Ville, ça n'ira pas en s'améliorant. Il faut donc augmenter la part modale des gens se transportant en vélo tant pour se rendre au travail que pour les activités du quotidien. Plus de vélos = moins d'autos sur les routes! Et comme vous l'avez si bien dit: les aménagements sécuritaires pour cyclistes favorisent la pratique du vélo. Je crois qu'il faut travailler d'abord à terminer le plan directeur vélo. Cela nous permettra d'offrir des infrastructures cyclistes plus cohérentes et à raccorder les réseaux entre eux. Je m'engage d'ailleurs à rendre les abords des écoles sécuritaires, car le potentiel de changement de comportement chez les jeunes est très grand et les jeunes habitent souvent près de leur école. Une autre problématique de mon district est de mieux relier le réseau cycliste du secteur rural, vers les parcs-o-bus. Certaines rues du secteur rural sont très dangereuses et à ce niveau les aménagements sécuritaires seront forts utiles. Également, je crois que dans les prochaines années les cyclistes devront aussi faire leur part au niveau du respect du code de la sécurité routière si on veut que tous les citoyens embarquent dans ces projets.5Au cours du dernier mandat, la ville a investit entre 12.5 et 15 millions sur 4 ans. Soit environ 13$-14$ par citoyen par année. Je crois que la ville de Gatineau devra investir entre 16 et 20 millions dans les 4 prochaines années (soit moins de 1% de son budget) si on veut atteindre nos objectifs vélo d'ici 2020. Cela représenterait entre 19$-20$ par citoyen par année. Il est aussi important d'avoir une réflexion systématique à ce niveau lorsqu'on réasphalte ou qu'on construit de nouvelles rues.En ce moment, le District 1 est doté d'une magnifique piste cyclable le long de la rivière des Outaouais. En terme de réseau utilitaire, nous avons la piste cyclable le long de Wilfrid-Lavigne, celle le long du boul. des Allumetières. et celle sur le boul. de Lucerne qui sont, pour les avoir empruntés souvent correctes en terme de sécurité. Mais c'est tout et ce n'est certainement pas suffisant comme pistes utilitaires. Le besoin dans mon secteur est grand. Je penses entre autre aux cyclistes qui partent d'Aylmer, via des Allumettières et qui font face à un tronçon manquant. Bien que ce tronçon ne soit pas dans mon district, c'est un problème majeur pour les gens d'Aylmer en direction du centre ville. J'ai contribué à la carte interactive de la ville de Gatineau pour le développement de son plan directeur du vélo. J'attends d'ailleurs le rapport avec impatience pour détailler mes engagements vélos et mieux m'outiller dans mon futur argumentaire en faveur du vélo.- Tronçon manquant sur des Allumettières à compléter de façon prioritaire -Je pense qu'il faudra analyser sérieusement la possibilité de pistes cyclables entres autres sur le chemin North, l'avenue Frank-Robinson, le chemin Eardley et la rue Broad sur lesOuiBien que je sois favorable, je crois qu'il faut être prudent avant de parler d'un nombre de kilomètre précis. Il faut poursuivre la réflexion déjà entreprise pour trouver des méthodes pour favoriser et encourager les déplacements actifs en hiver. Il faut d'abord trouver des moyens pour améliorer l'offre de service l'hiver. Pour ce faire il faut: - Définir les critères de déneigement, pour que le cycliste sache à quoi s'attendre et puisse mieux planifier ses déplacements; - Créer un réseau cycliste 'blanc' cartographié afin d'aide le cycliste à prévoir ses déplacements; - Déneiger les pistes multi-fonctionnelles; - Améliorer la collaboration avec la CCN au niveau du déneigement; Considérant que la distance moyenne de déplacements en vélo l'hiver est beaucoup plus petite que le reste de l'année, je pense que la priorité doit être mise pour les pistes cyclables près des noyaux urbains. Aussi, plusieurs pistes sont déjà ''déneigées''; les rues sur lesquels elles se trouvent étant déneigées comme le boulevard Wilfrid-Lavigne dans mon secteur. Il faudrait simplement les désigner officiellement comme réseau blanc et ajuster l'affichage en conséquence.4
David InglisIndépendant(1) d'AylmerOuiI pledge to do everything in my power to make cycling safe and acessible to all citizens in the Gatineau region.10Whatever it takes to make our bicycle paths the best in the province.Some sections work well, but in my district it could be classified as horrible, uncompleted and no safe connections.Start by connecting Gatineau to the PPJ trail immediately, including expropriation of the missing sections of the old railway track.OuiBeing a winter cyclist myself, I would support these measures.2,5
François SylvestreAction Gatineau(1) d'AylmerOuiDans notre programme et cadre financier, on a planifié 13 millions sur 4 ans. Ceci afin de créer des liens cyclables qui sont utilitaires et sécuritaires. Sans oublier l'adoption d'une politique municipale pour l'aménagement de voies cyclables lors de réfection des rues entre autre.3,25Cette question reprend certains éléments de la question précédente, 13M / 4 ans= 3.25M Les résultats de consultations citoyennes pour l'établissement du plan directeur cyclable déterminera l'emplacement des liens.On a un réseau adéquat mais il y a un énorme travail à faire pour en faire un réseau avec des liens utilitaires qui permettra à plus de gens d'utiliser leurs vélos pour leur déplacement quotidien (travail, épicerie, loisir, etc)Meilleures conditions pour les cyclistes en ayant des pistes sécuritaires/protégées. Augmenter la visibilité et en faire la promotion du vélo comme mode de transport.OuiIl faut toutefois évaluer correctement les coûts et s'assurer tout d'abord de déneiger adéquatement les artères et rues, trottoirs (Écoles et favorisant l'accès à l'autobus).2,5
Véronic BoyerAction Gatineau(2) de LucerneOuiNotre cadre financier prévoit un investissement de 13 millions de dollars sur une période de 4 ans pour créer des liens cyclables utilitaires et sécuritaires à travers la Ville. De plus, nous souhaitons inclure dans le développement des nouveaux quartiers des voies cyclables utilitaires et voulons procéder à l'installation de bollards sur certaines rues afin de rendre les pistes cyclables plus sécuritaires.3,25Voir réponse précédente. Nous souhaitons investir un montant supplémentaire de 13 millions sur 4 ans pour la création de liens utilitaires et sécuritaires.Le district de Lucerne bénéficie d'un réseau cyclable intéressant puisqu'il est près des pistes cyclables est-ouest le long du boulevard des Allumettières et dans le sud d'Aylmer. Cependant, il n'y a pas d'axe nord-sud qui permettre de rejoindre ces pistes de manière sécuritaire et efficace. De plus, dans les quartiers récents ou en développement au nord du boulevard des Allumettières, les connexions entre les différentes pistes sont encore déficientes.Développer un réseau cyclable sécuritaire dans les nouveaux secteurs ainsi qu’un axe nord-sud de pistes cyclables utilitaires afin de raccorder les quartiers au boulevard des Allumettières et au sud d’Aylmer.OuiJe suis favorable en principe, mais il faudra d'abord évaluer les coûts associés à une telle mesure et quelles seraient les priorités de déneigement.2,5
Mike DugganIndépendant(3) de DeschênesOuiOui – mais il faut être patient car ces aménagement prennent de l'espace urbaine (qui est très limité et dispendieux), des coûts d'installation et pour matériel, processus, consultations, blah, blah, blah, blah et planification, etc … Croyez-moi, s'il y a une proposition visant à augmenter le financement pour le cyclisme, je voterai toujours en faveur. Ce ne sera pas moi qui ralentira les initiatives de transport actif.4,5J'augmenterais de 50% le financement pour le vélo utilitaire par rapport au mandat actuel (2013-2017) et je serais très avare de la façon dont nous dépensons - nous voulons de la valeur pour nos dollars.Beaucoup a été fait, mais il reste beaucoup à faire. Les pistes faciles comme le long du boulevard Lucerne entre Vanier et le pont Champlain ont été améliorées, mais il reste les plus grands défis.Compléter Lucerne entre Vanier et Frank-Robinson, faire du chemin Vanier une artère sécuritaire plus le vélo et pareillement pour le chemin Aylmer|rue Principale de la Marina jusqu'au Pont Champlain. J'aimerais commencer par ceux-là pour Aylmer.OuiAvec mon collègue Daniel Champagne et notre Comité sur le transport actif, il faut s'assurer qu'on avance dans ces dossiers avec les fonds approuvés par le Conseil.3
Richard BéginAction Gatineau(3) de DeschênesOuiAction Gatineau a déjà inscrit dans son programme et son plan financier son intention d'investir un montant suppélmentaire de 13 millions de dollars en 4 ans pour la création de liens cyclables utilitaires et sécuritaires. Nous voulons également favoriser l'aménagement de voies cyclables sécuritaires lors de la réalisation de travaux de réfection majeure sur diveres rues et artères telles que le boulevard de Lucerne, le chemin Vanier, le boulevard Saint-Joseph. En outre, je souhaite amener amener l'inclusion de voies cyclables utilitaires dans les nouveaux quartiers (Parc Connaught; Ambassades Champlain; etc.) ainsi que l'installation de bollards sur certaines rues pour sécuriser les cyclistes (promenade Lakeview, chemin Vanier, boulevard de Lucerne).4Tel que mentionné plus haut, nous comptons investir 13 millions de dollars en 4 ans pour établir des liens utilitaires et sécuritaires pour les cyclistes. Le choix des liens se fera en fonction du plan directeur élaboré à la suite d'une consultation citoyenne pour les pistes cyclables. Pour la partie ouest de la ville, il manque actuellement des connexions nord-sud entre notamment le chemin McConnell et le boulevard de Lucerne (et la piste récréative le long de la rivière des Outaouais). Par ailleurs, les pistes utilitaires sont à compléter à partir du centre-ville d'Aylmer et le pont Champlain ainsi que le centre-ville de Hull. Certaines sections comme McConnell entre Vanier et Allen ou Lucerne entre Vanier et le pont Champlain ont été ajoutées ou complétées pendand mon dernier mandat, mais il reste encore des connexions à faire du nord au sud et d'ouest en est (la réfection de Lucerne entre Vanier et Frank-Robinson avec le prolongement des pistes cyclables utilitaires devant certainement faire partie des priorités).Le réseau cyclable s'est nettement amélioré et allongé dans mon district depuis 4 ans : piste multifonctionnelle complétée sur McConnell entre Vanier et Allen; pistes cyclables de chaque côté de Lucerne entre Vanier et le pont Champlain. Tel que je l'avais initialement suggéré, il y aurait lieu, avec le temps, de prévoir l'installation de bollards pour protéger les cyclistes le long de Lucerne en dehors de la période hivernale.Il reste cependant encore beaucoup à faire pour faciliter les déplacements à bicyclette en particulier des jeunes vers les écoles de mon district, par exemple : du Village Lucerne vers l'école des Rapides-Deschênes ou du quartier La Croisée vers l'école South Hull et celle des Rapides-Deschênes, ou encore du Domaine Rivermead, du parc Champlain et du parc Connaught vers l'École des Cavaliers. Encore là, un aménagement adéquat le long du boulevard de Lucerne entre Vanier et le Village de Lucerne et au-delà favoriserait nettement les déplacements vers ces écoles. De même, à la hauteur du chemin d'Aylmer et le long de Vanier (entre des Allumettières et le boulevard de Lucerne), il faudrait prévoir certains aménagements pour au moins certaines parties du trajet de façon à permettre aux cyclistes de transiter vers le sud et le nord. Et, bien sûr, ajouter des bollards le long de Lucerne pour protéger les cyclistes. Aux intersections où pistes cyclables et artères importantes (par exemple : à l'angle de Fraser près de Lucerne), il y aurait lieu de prévoir des aménagements ou contrôles différents pour éviter les collisions entre cyclistes et automobilistes.OuiL'idée semble attrayante et pourrait sans doute inciter plus de cyclistes à se rendre en vélo au travail l'hiver. Cependant, compte tenu des coûts associés au déneigement et du fait que, dans les années qui viennent de passer, on a limité le déneigement des trottoirs et, en plus, nos équipes ont eu peine à assurer le déneigement rapide de nos rues, il faudrait d'abord analyser quelles seraient les implications d'une telle décision. En effet, avec une population vieillissante, il devient de plus en plus évident qu'un déneigement rapide et adéquat des rues et même de certains trottoirs est et doit être la priorité absolue et qu'il doit être considérablement amélioré. Par contre, dans la mesure où de nouvelles pistes cyclables sont conçues et aménagées comme celles qui longent maintenant le boulevard de Lucerne entre Vanier et le pont Champlain, il va de soi qu'on devrait les déblayer rapidement, en même temps que l'artère elle-même puisque ça ne requiert pas vraiment beaucoup plus d'efforts et d'argent. De façon à répondre aux vrais besoins des cyclistes, il faudrait s'assurer que la conception des futures pistes cyclables utilitaires tienne compte de leurs commentaires et suggestions et il faudrait voir avec eux quelles pistes devraient être priorisées et à quel coût, sans mettre en péril les besoins du reste de la population, et en particulier des écoliers et des aînés.4
Maude Marquis-BissonnetteAction Gatineau(4) du PlateauOui1) Ajouter une piste cyclable en site dédié bi-directionnelle dans le cadre du projet de réaménagement (élargissement) du chemin Pink. 2) Pour l'ensemble de la ville, selon le programme d'Action Gatineau: revoir l'aménagement de base des rues pour inclure systématiquement des espaces pour le transport actif sécuritaire (pistes ou bandes cyclables, bollards, lumières, passages protégées aux sorties de pistes cyclables, trottoir, etc.)3,25Notre position est clairement décrite dans le communiqué suivant: https://actiongatineau.org/nouvelles/gatineau-doit-poursuivre-son-ascension-velo/ Ce montant exclut certaines routes, notamment Pink et La Vérendrye, car les aménagements de ces rues ne sont pas payés par la Ville. Nous souhaitons qu'à terme, le budget pour les transports actifs ne soit plus dissocié de celui de la réfection des routes en général. Cela n'exclut évidemment pas des investissements d'appoints avant certaines réfections. C'est ce que représente ce 3,25 millions.Le réseau utilitaire utilise généralement les axes les plus rapides pour sortir du quartier, ce qui est pratique, mais qui n'est clairement pas toujours sécuritaire. Le type de bande cyclable est parfois problématique, notamment sur Des Grives où c'est elle protège les voitures stationnées et n'est pas respectée aux intersections. Il manque de pistes protégés. Plus à l'ouest du quartier, certaines approches d'écoles sont aussi problématiques, notamment avec un étrange mélange des genres sur les rues Boussole et Scouts où s’entremêlent trottoirs, pistes multifonctionnelles et pistes cyclables.Je veux avant tout éviter de permettre la construction de nouvelles rues problématiques. Notamment le plan actuel de Pink, qui inclue des bandes cyclables certes, mais non protégées et surtout traversées par les autobus pour déposer et ramasser les gens. Je tiens à la présence de trottoirs sur cette route, entre autres pour réserver la piste cyclable aux vélo. L'espace est là. Je veux aussi revoir le modèle de rue de base pour toujours réserver une place au transport actif. En attendant la réfection des rues récentes du quartier, je souhaite aussi pousser pour l'installation de bollards, notamment au sud du chemin Plateau.NonCertaines pistes le sont déjà, notamment celle bordant Allumettières après Lac-des-fées vers le centre-ville. Si d'autres vous promettent de déneiger ces pistes cyclables à l'an 1, c'est qu'ils enlèvent des circuits de déneigement de trottoirs où qu'ils achètent de nouveaux tracteurs. Assurez-vous qu'ils le chiffrent dans leur cadre financier. Nous favorisons cette seconde option, mais nous nous engageons à évaluer les coûts de ce déneigement; nous ne promettons pas quelque chose sans savoir d'où vient l'argent. Déneiger plus de pistes cyclables fait partie de notre programme et je suis personnellement consciente que c'est quelque chose que plusieurs gens du quartier utiliseraient. Je m'engage à y travailler sérieusement.2,5
Jocelyn BlondinIndépendant(5) du Manoir-des-Trembles-Val-TétreauOuije travail déjà sur l'amélioration de la sécurité des cyclistes dans mon quartier, avec l'ajout de bollard sur la rue Belleau, l'aménagement d'une nouvelle piste cyclable sur le boulevard Lucerne, le raccordement du sentier de la Ferme Moore à la rue St-Dominique et plus.7l'investissement doit prendre en considération des besoins et de la capacité budgétaire de la ville. la priorité est toujours la sécurité des cyclistes.le réseau dans mon quartier est passable.une meilleur connections entre les pistes, un lien sécuritaire et rapide de l'ouest à l'est.Ouila piste cyclable derrière UQO devrait être déneiger.3
Mélisa FerreiraAction Gatineau(5) du Manoir-des-Trembles-Val-TétreauOuiComme l'a soulevé Maxime Pedneaud-Jobin lors du débat des candidats portant sur l'environnement, organisé par le CREDDO à la Ferme Moore le 11 octobre, nous voulons que la ville de Gatineau adopte une approche systémique à l'aménagement de nos voies publiques intégrant des pistes cyclables. L'exemple du tronçon de la rue Laurier est un exemple à adopter pour les réfections futures des boulevards St-Joseph et Alexandre-Taché. Il n'y a pas de place à de l'improvisation. Nous avons d'ailleurs lancé plus tôt dans le cadre de cette campagne notre plan vélo qui détaille nos engagements: https://actiongatineau.org/votons/maxime-pedneaud-jobin/3,25L’objectif du prochain mandat est simple : il faut continuer d’investir massivement dans le réseau cyclable et encourager les citoyens à utiliser davantage ce mode de transport. Notre équipe consacrera un montant supplémentaire de 13 millions $ sur quatre ans pour la création de liens cyclables utilitaires et sécuritaires, en plus de prendre les actions suivantes pour aller encore plus loin : Il faut adopter une politique municipale favorisant l’aménagement de voies cyclables sécuritaires lors de la réalisation de travaux de réfection majeure sur une rue (exemple : boul. Saint-Joseph); Obliger l’inclusion de voies cyclables utilitaires dans les nouveaux quartiers; Installation de bollards sur certaines rues permettant de rendre plus sécuritaire les pistes cyclables; Planifier de nouveaux liens cyclables avec la Ville d’Ottawa afin de favoriser les déplacements entre les deux rives des cyclistes (exemple : Pont Prince-de-Galles); Travailler avec des comités citoyens pour s’attaquer aux enjeux de transport dans les quartiers où il y a des problématiques (dans mon quartier piste sur Lucerne) Poursuivre les campagnes afin de promouvoir l’utilisation du vélo ainsi que les campagnes de sensibilisation à la sécurité des cyclistes (ex. partager la route); Maintenir une collaboration avec l'ensemble des partenaires du milieu.Nous avons la chance d'avoir le sentier des voyageurs qui borde notre district sur une trentaine de kilomètre de réseau cyclable de même que de nombreuses pistes cyclables. Il y'a certes toujours place à l'amélioration, je pense entre autre au Boulevard Lucerne et à l'une des pistes qui rejoint Lucerne qui est particulièrement abrupte et qui aurait besoin rapidement de signalisation. Il faut davantage de liens cyclables pour inciter les gens à utiliser le vélo pour des usages récréatif, pour se rendre au travail ou pour dans le cadre de leurs déplacements quotidiens.Il y a place à l'amélioration des interconnections sécuritaires pour les cyclistes. On doit mettre en place des corridors dédiés et du marquage vert pour aider la cohabitation entre les usagers qui partage actuellement la route. Il faut aussi s'assurer que les pistes existantes soient raccordés Signalisation sur la piste cyclable qui rejoint le boulevard Lucerne (devant le 150 Lucerne environ) Bonifier et étendre le réseau cyclo-piétonnier utilitaire à partir des liens existants en ajoutant les aménagements appropriés, continus, directs et sécuritaires, sur les principaux corridors liant les destinations locales et inter-secteurs Prévoir l’installation de bollards sur les voies cyclables Il faut profiter des travaux de réaménagement urbain du boulevard Saint-Joseph pour rendre cette artère plus attrayante et dynamique pour tous et toutes notamment par l’aménagement de voies cyclables (et piétonnes) sécuritaires. Il faut aussi avoir ce même réflexe, dans la mesure du possible, à toutes les fois qu'une artère est à refaire.OuiNombreux sont les cyclistes qui m'ont interpellés à ce sujet en porte à porte. Ils sont nombreux à se déplacer en vélo toute l'année durant. Je suis favorable au déneigement de nos voies cyclables, il faut bien entendu évaluer les coûts et la possibilité sur l'ensemble du réseau cyclable.4
Isabelle N. MironAction Gatineau(6) de l'Orée-du-ParcOuiJe propose entre autre de "rabouter" les pistes cyclables entre elles, comme celle sur Cité-des-Jeunes3,25Nous avons pris l'engagement d'investir 13 millions sur 4 ansla sécurité est un enjeux dans l'Orée du Parc. les rues sont larges et invitent les automobilistes à la vitesse.Nous devons parler d'un meilleur partage de la route et de faire passer notre réseau cyclable de récréatif à utilitaire.OuiSi c'est possible de le faire, nous devrions déneiger les pistes et les trottoirs pour favoriser le transport actif en toute saison.3
Marc-André PelletierIndépendant(6) de l'Orée-du-ParcOuiPrésentement, il n'y a pas de lien cyclable sécuritaire entre le secteur nord de mon quartier et la municipalité de Chelsea, là ou de nombreux cyclistes se rencontre. Le Chemin de la Mine est étroit, sinueux, valonneux et utilisé par plusieurs automobilistes et camions. Il est à mon avis très dangereux pour les piétons et cyclistes. Une fois élu, je souhaite travailler avec la municipalité de Chelsea afin de mettre en place un lien cyclable sécuritaire entre les deux municipalités.4La ville, tout comme chaque individu, a un budget limité. Elle doit établir des priorités et ainsi financer ces dernières. Les besoins sont criants au niveau des infrastructures de base, des services primaires (eau potable, égoûts, etc.). Les autres services, qu'ils soient secondaires ou autres, ne doivent pas être négligés pour autant, mais ils devront être un peu plus patient.Un lien manquant a été complété cet été avec l'aménagement de la piste cyclable sur le viaduc enjambant l'autoroute 5, boul. des Hautes-Plaines. Outre le lien manquant avec Chelsea, je crois que le réseau cyclable de mon quartier est présentement adéquat.Le lien avec la municipalité de Chelsea.OuiBien que je crois que cette suggestion ne réponde au besoin que d'une petite fraction de la population, je serais curieux d'en connaître les résultats. Ceci permettrait également à d'autres citoyens d'utiliser ces sentiers déneigés, pour la marche par exemple. Par contre, si ces sentiers sont utilisés par les adeptes du ski de fond, eux seraient perdant. Il est difficile de satisfaire tout le monde. Il faut également considérer les coûts d'une telle initiative dans un contexte ou les fonds sont difficiles à trouver.2,5
Louise BoudriasIndépendant(7) du Parc-de-la-Montagne-Saint-RaymondOuiLa ville de Gatineau a pris l'initiative dans le dernier mandat d'embaucher une ressource responsable du volet vélo, cette initiative va permettre à la ville d'adopter dans le prochain mandat un plan directeur vélo qui fera des recommandations sur les mesures à adopter pour rendre nos voies cyclables sécuritaires. Vous pouvez être assurés que j'appuierai les recommandations de ce plan. Depuis les quatre dernières années de mon mandat, les citoyens de mon quartier m'ont partagés leurs inquiétudes pour certains tronçons non sécuritaires, tels que St-Joseph, St-Raymond, Isabelle, Cité des Jeunes, Gamelin et autres. Pour moi lorsque nous avons l'opportunité de refaire une rue tel que St-Joseph nous devons penser ``a l'aménagement de bandes cyclables sécuritaires, nous devons aussi avoir cette même réflexion lorsque nous développons de nouvelles rues. pour les rues existantes ou le niveau de circulation est plus dense nous devons travailler à trouver des solutions. Pour moi l'adoption du plan directeur vélo assura que ces enjeux seront soulevés et que le conseil prendra les bonnes décisions afin de rendre Gatineau sécuritaire sur nos routes pour tous.4Il est difficile de déterminer un montant précis, nous allons devoir faire des choix judicieux en lien avec notre capacité de payer et les besoins de l'ensemble de la population. on doit respecter notre volonté de faire de Gatineau une ville verte et en santé et c'est pour cette raison que je crois que nous devons investir dans les réseaux cyclables.Reste encore beaucoup de travail à faire dans mon quartier à ce niveau, et ce même si nous sommes privilégiés comparativement à d'autre secteurs de la ville. J'ai rencontré de nouveaux résidents qui me disaient avoir aménagés notre quartier pour la qualité des voies cyclables.Travailler principalement sur les liens manquants et l'identification des corridors vélos. La ville doit aussi faire une campagne de sensibilisation auprès des citoyens sur l'importance du respect des cyclistes.OuiJ'aimerais travailler avec votre organisation afin d'identifier les 15 KM qui pourraient être les plus utilisés sur l'ensemble du territoire. J'aimerais proposer un projet pilote d'un an que nous pourrions évaluer par la suite. J'ai assisté à une conférence très intéressante sur le sujet ou la ville de Montréal a présenté leur projet et j'aimerais que nous puissions nous en inspirer.3,5
Yolaine RuelAction Gatineau(7) du Parc-de-la-Montagne-Saint-RaymondOuiAméliorer la connectivité du réseau favorisant le transport utilitaire. Ex: Axe Rapibus-St-Rédempteur-Montclair; Relier Mutchmore/Daniel-Johnson-St-Joseph nord à la piste du Rapibus de l'autre côté de A5 Adopter un plan directeur ambitieux. Rendre les pistes actuelles et futures plus sécuritaires en améliorant le marquage des rues, une plus grande séparation entre les autos et les cyclistes. Travailler sur une campagne de sensibilisation sur l'utilisation du vélo.3,25Il est difficile de commenter sur les montants nécessaires à l'amélioration optimale de nos réseaux. Que signifie concrètement la différence entre 5 millions suggéré par Action Vélo Outaouais et 3.25 millions annoncés dans le plan financier d'Action Gatineau (13 millions en 4 ans)? Avec des investissements de 3.25 millions, la porte est grande ouverte à des actions concrètes permettant d'améliorer le réseau actuel. Et si en cours de mandat, il devenait évident que de l'argent additionnel serait très souhaitable pour des travaux d'amélioration du réseau, je n'hésiterais pas à m'impliquer activement à trouver ces fonds dans des enveloppes dédiées aux infrastructures automobile.Tout est moyen dans mon district. La pistes de la CCN le long de la promenade du Lac des fées n'est pas déblayée et force les cyclistes à emprunter la promenade, qui elle n'est pas éclairée. C'est là ou est décédée une dame l'hiver dernier. Il n'y a pas de lien entre l'est et l'ouest de l'A5. Un lien pourrait se faire par St-Joseph près du poste de pompier. Le lien via St-Raymond aurait été idéal mais n'a pas été pensé quand ce tronçon a été refait il y a quelques années seulement. (6 voies pour les autos. Un minuscule trottoir et pas de lien cyclable) Le lien St-Rédempteur, St-Joseph est difficile et dangereux. Et l'axe St-Joseph est absolument dangereux. Il n'y a pas beaucoup d'alternatives pour traverser la ville du nord au sud. Même chose pour l'axe Mont-Bleu. Difficile en plus à cause de l'état de la chaussée. La piste sur Riel et Isabelle est mieux mais ne débouche sur... pas grand chose. Les gens de Parc-de-la-Montagne sont enclavé et ont peu d'option pour aller au centre-ville. La piste sur des Allumettières est coupée en bas de St-Joseph vers le centre-ville. Bref, on ne peut parler vraiment d'un réseau cyclable dans PMSR. On aura besoin d'une planification sérieuse et audacieuse pour améliorer la connectivité entre les pistes... et beaucoup de peinture pour créer les liens.Compléter les pistes existantes et les relier entre elles. Identifier l'espace vélo dans les rues et les séparer si possible par l'ajout de bollards. Ajouter de la peinture!!!OuiComme je l'ai dit plus haut, on doit commencer par déblayer la piste le long de la promenade du Lac les fées. Pour en faire plus, on devra le planifier avec le service de déneigement... et sensibiliser les cyclistes et les automobilistes sur la cohabitation sur nos rues en hiver.4
Cédric TessierAction Gatineau(8) de Hull-WrightOuiLe cadre financier d'Action Gatineau prévoit un investissement additionnel de 13 millions de dollars pour les quatre prochaines années. De plus, notre programme prévoit que nous adoptions une politique afin de profiter des travaux majeurs de rénovation du système routier pour intégrer des espaces sécuritaires pour les vélos. Le meilleur exemple dans le district de Hull-Wright est le boulevard St-Joseph. De plus, notre programme prévoit d'obliger les constructeurs des nouveaux quartiers à intégrer des pistes cyclable dans l'aménagement, au même titre que les rues et les trottoirs. Finalement, nous prévoyons installer des bollards à certains endroits pour renforcer la sécurité et le sentiment de sécurité des cyclistes.3,25Pendant les quatre prochaines années, c'est investissement annuel représentera 13 millions pour des travaux d'implantation de nouvelles pistes à des endroits où la réfection des routes n'est pas prévue. Viendra s'ajouter à ce montant les réfections comme le boulevard St-Joseph.Le district est traversé par plusieurs pistes de la CCN. Son réseau est très développé. Ceci dit, il n'est pas optimal pour le cyclisme utilitaire. Le réseau municipal est lui limité, mais complémentaire à celui de la CCN. Certaines écoles comme l'école secondaire de l'Île et l'école Saint-Rédempteur sont bien desservies, ce qui est moins le cas pour l'école Notre-Dame et l'école du Lac-des-Fées.Le premier objectif est de compléter les liens manquants au centre-ville. Le deuxième est de poursuivre les investissements pour le vélo utilitaire. Le troisième, directement lié aux deux précédents, est de faciliter les transports intra-quartier à vélo.NonIl serait irréaliste de faire une telle promesse pour l'hiver 2017-2018. La politique de déneigement a déjà été adoptée, les parcours de déneigement ont été élaborés et les ressources ont été réservées. Ceci dit, je suis d'accord avec le principe du déneigement l'hiver, surtout pour le centre-ville, où une forte partie de la population se déplace en transport actif, même l'hiver. Je crois que le développement d'un réseau blanc devrait se faire d'abord à partir du centre-ville pour ensuite s'étendre pour du transport de transit. J'aimerais tout de même émettre deux réserves. La première, très importante, est de trouver un moyen de vendre cette idée de vélo l'hiver à la population en général. L'idée n'est pas nécessairement de les convaincre d'en faire, mais bien de les informer de la nécessité de déneiger des corridors cyclables. Ma deuxième réserve réside dans le fait que l'ensemble de mes engagements sont appuyés sur le cadre financier d'Action Gatineau. Des sommes supplémentaires sont prévues pour le déneigement des trottoirs, mais pas pour le déneigement des liens cyclables. Ceci dit, il existe une complémentarité entre les deux selon moi.3,5
Marcel PépinIndépendant(8) de Hull-WrightOuiCette question m'intéresse particulièrement comme commissaire. J'ai d'ailleurs été à l'origine du projet-pilote sur les corridors scolaires, auquel j'ai travaillé avec des conseillers municipaux. De plus, je participe à l'Étude d'aménagement de modes actifs sur le boul. Lucerne.5C'est évidemment le minimum. Je ne connais pas assez le détail du budget pour me prononcer de façon définitive actuellement.Concernant les corridors scolaires, j'y travaille déjà activement. Pour l'ensemble, il y a trop peu de liens entre les différents secteurs.Réunir les pistes cyclables et les trajets partagés, en commençant par favoriser les déplacements vers les lieux de travail (centre-ville de chaque arrondissement, Ottawa, etc.)OuiIl est même grand temps! Le budget du déneigement doit être révisé à la hausse. Évidemment, les voies qui dirigent vers les lieux de travail doivent être priorisés.3
Pierre SamsonIndépendant(8) de Hull-WrightOuiIl faut faire une analyse complète de tous les artères principales de la ville. Il faut également s'assurer que tous les projets résidentiels puissent avoir accès à ces pistes de façon sécuritaire.5Il va falloir faire du rattrapage et demander également une aide provinciale et fédérale afin d'adapter les routes provinciales et de la CCN.Le parc linéaire et Laurier excellent, il reste à organiser les rues du Vieux-Hull et de Wright pour pouvoir accéder ces pistes en toute sécurité.Réaménager les routes principales, tel que Maisonneuve, Laval, Montcalm, St-Joseph etc.. avec une bande verte pour cycliste.OuiJe suis favorable dans la mesure du possible. Toutefois, il faut comprendre qu'en pays nordique l'hiver peux être très difficile et il faut faire des choix pour le déneigement sans mettre la sécurité de nos citoyens (cyclistes et piétons) à risque.2,5
René CoignaudIndépendant(8) de Hull-WrightOuiCe qui s'est fait sur Laurier est pas mal impeccable. C'est le modèle à suivre, en particulier pour les artères principales. J'ai fait le tour des rues complètes à Ottawa et j'ai suivi le processus qui y a mené. Ça doit devenir la norme.5Je suis favorable à investir les sommes requises. Je ne pense pas qu'on fasse des économies en rendant un moyen de transport abordable moins accessible. En particulier lorsqu'on refait une rue, comme Saint-Joseph, il faut que l'intégration du cyclisme soit au coeur du projet et non pas y accorder ce qu'il reste à la fin.Ce serait bien qu'Eddy soit bidirectionnelle pour les cyclistes, si ça peut se faire de manière sécuritaire, surtout quand l'offre commerciale prendra de l'ampleur. En général, l'état de la chaussée est un frein majeur pour les cyclistes. St-Joseph et Montclair sont des catastrophes. L'état de la chaussée dans les côtes de l'île est généralement très dangereux. Le lien entre l'Île-de-Hull et Wrightville par le sentier derrière la polyvalente avec les tunnels sous l'autoroute doit être déneigé et rendu plus accueillant. La traversée du carrefour Sacré-Coeur/Maisonneuve peut être un sport extrême.L'entretien de la chaussée doit être traité comme un enjeu de sécurité cycliste. L'éclairage doit être adéquat pour le sentier entre l'île et Wrightville. La traversée Maisonneuve/Sacré-Coeur doit être repensée. En général, l'empressement à aider les gens à fuir le quartier en voiture et à aller vivre le plus loin possible au détriment de tout le reste doit être renversé.OuiEn principe, je suis d'accord. Il reste à voir quels sentiers. Le sentier qui suit le rapibus me semble prioritaire. Le sentier entre l'Île et Wrightville est très important pour le district. Je vous remercie de l'initiative. Le cyclisme utilitaire me tient profondément à coeur. J'ai choisi de vivre dans Hull-Wright pour ne pas avoir de voiture et vivre à pied et à vélo. J'ai milité pour le cyclisme utilitaire il y a de cela 20 ans avec le Monde à Bicyclette à Montréal.3,5
Paul LoyerIndépendant(9) de LimbourOuiJe pense que tous les cyclistes devraient recevoir un petit cours pour se promener en sécurité et surtout de suivre les codes de la rue.5tout le réseau des pistes cyclables est à revoir et surtout de nouvelles pistes plus sécuritaires avec des lumières pour faire du vélo le soir en toute sécuritéla qualité du réseau est faible et les corridors scolaires sont à revoir car il y manque des rues dans le schéma d`aménagementle tout doit être refait ainsi que les corridors scolairesNonJe pense que les voies cyclables devraient être déneiger dans tout sa longueur pour pouvoir les utiliser à l`année.1,5
Renée AmyotAction Gatineau(9) de LimbourOuiDans le district Limbour, une pistes cyclable unidirectionnelle existe sur la rue Le Gallois. Par contre le vélo est risqué dis-je la rue ce Cannes en raison des avancées de trottoirs. Les principaux problèmes à Limbour sont: Manque d’interconnections avec le réseau de la Ville Pas de piste cyclable dans le rural et le secteur de l'Escarpement Entretien du réseau existant.3,25Investir sur le réseau cyclable et utilitaire est une priorité et c est à ce prix que le nombre d'usagers augmentera. Ces liens ne doivent obligatoirement être protégés Action Gatineau prévoit investirez 13 millions supplémentaires sur 4 ans. Les priorités seront déterminés en fonction du plan directeur vélo qui sera adopté par le prochain conseil et qui est le fruit de,une vaste consultation citoyenne.Le réseau cyclable dans mon district est bien développé mais doit être entretenu et certaine pistes doivent être refaite. Deux secteurs sont dépourvus de piste soit l'Escarpement et le rural. Les corridors scolaires doivent être retravailler en terme de PLD. Il est sécuritaire de circuler dans la majeure partie des rues en vélo sauf là où les avancées de trottoir mettent lés vélo et voiture en compétition (rue de Cannes)Relier notre réseau à celui de la Ville Établir des corridors dans l’escarpement et le rural Modifier les avancées de trottoir Travailler au PLDOuiLe Programme d Action Gatineau prévoit procéder à l'analyse des coûts à cet égard. Il faut établir les pistes à déneiger en passant priorites avec les utilisateurs2,5
Charles MonetteIndépendant(10) de TouraineOuiLes rues principales dont les autobus scolaires et de la STO circulent, j'aimerais une zone où les vélos peuvent circuler afin qu'ils soient en sécurité autant pour les automobilistes. La techniques utilisé ne doit pas nuire aux résidents non plus.5Les automobilistes payent des frais d'immatriculations, pourquoi que les cyclistes ne ferais pas la même chose ? On pourrais peut être aller chercher 2$M en revenus de cette façon ? Peut-être même voir le modèle que les motoneiges font de leur côté ?Dans mon quartier, nous sommes très près du Rapibus et du lac Leamy alors nous avons un très bon accès au pistes cyclable.De la peinture sur les routes afin de démontrer au cycliste quel partie de la route utiliser, surtout pour les jeunes enfants qui n'ont pas le sens du danger.NonJe crois que les vélos ne devraient pas circuler en hiver. C'est glissant et les risques sont trop élevés pour les cyclistes et les automobilistes.1
Nathalie LemieuxIndépendant(10) de TouraineOuiC'est un sujet sur lequel je suis ouverte à discuter. La sécurité des citoyens est primordial pour moi.4À mon avis,travailler à obtenir un million de plus est un bon départ. Il est difficile de se prononcer sans avoir tous les détails en main.Je serais honnête avec vous, je ne suis pas quelqu'un qui fais du vélo. Par contre, je sais que c'est un loisir ou un moyen de transport pour beaucoup de citoyens et ça c'est important pour moi.Je suis ouverte à entendre vos suggestions et à travailler avec vous pour ce dont vous avez besoin.OuiIl faut vérifier les coûts et savoir si les gens ont vraiment l'intention d'utiliser leur vélo l'hiver. Si ont démontre qu'on en a besoin, je vais appuyer la solution proposé.2
Rida MahmoudAction Gatineau(10) de TouraineOuiOui. Nous souhaitons investir un montant supplementaire de 13 millions $ sur quatre ans pour la creation de liens cyclables utilitaires et securitaires. Nous souhaitons aussi adopter une politique municipal favorisant l'amenagement de voies cyclables securitaires lors de la realisation de travaux de refection majeure sur une rue (exemple : boulevard Saint-Joseph). De plus, nous souhaitons prendre les mesures suivantes : - Obliger l'inclusion de voies cyclables utilitaires dans les nouveaux quartiers - Installer des bollards sur certaines rues permettant de rendre plus securitaires les pistes cyclables3,25Notre plan est clair. Nous souhaitons investir un montant supplementaire de 13 millions $ sur 4 ans pour la creation de liens utilitaires et securitaires. Le choix de ces liens se fera a travers le plan directeur cyclable qui a ete elabore suite a une consultation citoyenne.Nous avons un reseau cyclable recreatif bien developpe qui fait l'envie de plusieurs autres regions. Par contre, nous avons du travail a faire au plan du reseau utilitaire. Il faut davantage de liens utilitaires pour encourager davantage de gens a prendre le velo pour se rendre au travail et leurs autres deplacements quotidiens.Comme nous l'avons fait pour Saint-Antoine et la rue Laurier, il faut mettre en place davantage de liens proteges et prevoir des liens cyclables lorsqu'on refait de grandes arteres. A titre d'exemple, dans le cadre de la refection du boulevard Saint-Joseph, nous souhaitons inclure des liens cyclables securitaires et proteges pour que ce soit plus invitant pour les cyclistes de l'emprunter.OuiFavorable en principe, mais il faut d'abord evaluer quels sont les couts associes a une telle mesure et quelles sont les priorites de deneigement. Il serait interessant d'identifier avec la communaute cycliste les arteres prioritaires a deneiger le cas echeant. Peut-etre serait-il possible de deneiger certaines arteres sans que les couts ne soient astronomiques.2,5
Yves DurandIndépendant(10) de TouraineOuiJe vais supporter toutes les résolutions qui seront présentées à la table du Conseil qui favoriseront l'aménagement sécuritaire du réseau cyclable.5Le budget actuel est de 3 millions. Je propose que nous l'augmentions progressivement sur le 4 prochaines années afin d'arriver à un budget de 5 millions. Il faut prendre en considération que tout augmentation du réseau cyclable augment les coûts d'entretient.Il y a un manque de lien entre les différends secteurs de mon district.Dans mon programme je propose un pont sur le ruisseau Desjardins pour qu'on puisse relier le secteur des rues de Nantel et Lusignan au secteur Riviera par le rue Marcotte. Ce lien permettra aux cyclistes de joindre le pont noir ou Lady Aberdeen sans passer sur la rue Saint-Louis (route 307). Les résidents de ferme limbour et côte d'Azure pourront aussi utiliser ce nouveau lien cyclable.OuiJe suis ouvert à cette proposition mais selon la capacité financière de la ville. Il faut aussi considérer l'impacte environnemental du déglaçage des secteurs qui ne sont pas sur route. Il y a aussi conflit avec les autres utilisateurs, tel les skieurs, qui utilisent les pistes l'hiver. Donc les cyclistes ne sont pas les seuls utilisateurs.2
Michel St-AmourIndépendant(11) de Pointe-GatineauOuiJe suis pour tous actions qui vont rendre l utilisation du vélo le plus sécuritaire Et complèter la piste cyclable de Aylmer à Buckingham le plus sécuritairement5La somme requise et le plus tôt possibleBon sur la rue Jacques Cartier Mais problème majeur à l intersection de la Rue St Louis Les Citoyens demandent une passerelle et je suis d accord Et complèter la piste jusqu'au district du Lac Beauchamp de façon adéquateLa traverse en hauteur de la rue St LouisOuiDe l apporter au conseil municipal le plus tôt possible2,5
Myriam NadeauAction Gatineau(11) de Pointe-GatineauOuiLe cadre financier de notre équipe prévoit 13 millions d'investissements en 4 ans pour des liens vélos utilitaires et sécuritaires. Il est certain que je vais miser sur ces disponibilités budgétaires pour mettre de l'avant et tenter de financer un certain nombre de projets dans mon district. Comme par exemple délimiter la piste cyclable de Jacques-Cartier ouest de la chaussée par des bollards (ou autre mesure), s'assurer que les ruelles offrent des parcours carrossables pour les gens qui se déplacent à pieds, vélos ou chaises roulantes ou encore donner accès, à partir des quartiers, au réseau cyclable (village Tecumseh vers la piste qui longe le golf et se dirige vers Jacques-Cartier est).3,25Notre équipe se présente avec un plan financier qui prévoit 13 millions sur 4 ans, donc 3.25 millions par année.Je pense que le réseau c'est amélioré, de beaucoup par rapport à d'autres secteurs, avec l'aménagement de la piste multifonctionnelle le long de Jacques-Cartier est et le lien utilitaire bidirectionnel sur Saint-Antoine. Je crois qu'il manque quand même plusieurs liens structurants et des endroits à sécuriser.Relier le village Tecumseh à la piste qui long le golf et qui permettrait de se rendre au lien de Jacques-Cartier est ce qui permettrait de désenclaver le quartier par l'entremise du transport actif. Ajouter une mesure physique, comme des bollards, pour délimiter la chaussée de la piste cyclable sur Jacques-Cartier ouest. Sécuriser un lien de vélo utilitaire sur un axe est-ouest en misant sur un trajet qui emprunterait Pointe-Gatineau/Saint-Louis (selon le parcours optimal). Utiliser le parc de la Baie pour optimiser les parcours vélos en y aménageant des sentiers. Travailler à des plans de déplacements des écoliers avec les conseils d'établissements des écoles du quartier pour cibler les lieux et actions à prendre pour les corridors scolaires.NonSi je dis non, c'est parce que je ne sais pas à quoi ça engage financièrement et aussi au niveau de l'urgence/priorité du besoin que de dire 15 km l'an 1 et 5 km les autres années. Je voudrais d'abord savoir combien ça coûte pour faire 1 km avant de m'engager sur un nombre de km total et aussi s'assurer que la mesure réponde aux priorités. Mais pour me faire interpeller de façon soutenu pour l'axe du boulevard Fournier, je reconnais qu'il y a des besoins en la matière. Et je me fais interpeller là-dessus tant par des cyclistes que des piétons qui demandent un déneigement pour un transport actif sécuritaire l'hiver. Bien que ce ne soit pas dans mon district, les citoyens de mon district l'emprunte à tous les jours. Je crois donc que si on est pour s'engager dans une discussion sur le déneigement de pistes cyclables, on doit inclure ce tronçon dans les priorités.3,5
Étienne BoulriceAction Gatineau(12) du Carrefour-de-l'HôpitalOuiOui. Comme formation politique souhaitons investir un montant supplémentaire de 13 millions $ sur quatre ans pour la création de liens cyclables utilitaires et sécuritaires. Nous souhaitons aussi adopter une politique municipal favorisant l’aménagement de voies cyclables sécuritaires lors de la réalisation de travaux de réfection majeure sur une rue. De plus, nous souhaitons prendre les mesures suivantes : - Obliger l'inclusion de voies cyclables utilitaires dans les nouveaux quartiers - Installer des bollards sur certaines rues permettant de rendre plus sécuritaires les pistes cyclables3,25Mon plan est clair, notre plan est clair. Nous souhaitons investir un montant supplémentaire de 13 millions $ sur 4 ans pour la création de liens utilitaires et sécuritaires. Le choix de ces liens se fera a travers le plan directeur cyclable qui a été élabore suite a une consultation citoyenne. D'ailleurs, je souhaites impliquer les utilisateurs de mon quartier.Nous avons un réseau cyclable récréatif bien développe qui fait l'envie de plusieurs autres régions. Nous ne devons pas le laisser, nous nous devons de l'entretenir. Par contre, nous avons du travail a faire au plan du réseau utilitaire. Il faut davantage de liens utilitaires pour encourager davantage de gens a prendre le vélo pour se rendre au travail et leurs autres déplacements quotidiens.Comme nous l'avons fait pour Saint-Antoine et la rue Laurier, il faut mettre en place davantage de liens protégés et prévoir des liens cyclables lorsqu'on refait de grandes artères. A titre d'exemple, dans le cadre de la réfection du boulevard Saint-Joseph, nous souhaitons inclure des liens cyclables sécuritaires et protégés pour que ce soit plus invitant pour les cyclistes de l'emprunter.OuiFavorable en principe, mais il faut d'abord évaluer quels sont les coûts associes a une telle mesure et quelles sont les priorités de déneigement. Il serait intéressant d'identifier avec la communauté cycliste les artères prioritaires a déneiger le cas échéant. Peut-être serait-il possible de déneiger certaines artères sans que les coûts ne soient astronomiques. Je répètes, je suis favorable à l'étude, tel que proposé par nos membres à notre congrès.2,5
Daniel ChampagneIndépendant(13) du VersantOuiNon seulement j'y suis favorable, mais j'ai été directement impliqué dans le processus d'aménagement des bandes cyclables sur la rue Laurier et de l’ensemble des aménagements cyclables à Gatineau depuis 2013. Il s’agissait d’un engagement électoral pour moi. Nous ne pouvons accepter que des aménagements importants tels que le réaménagement de la rue St-Joseph et Notre-Dame (route verte) soient faits sans l’intégration systématique de bandes unidirectionnelles. À ce sujet, j’ai revendiqué l’importance d’une réflexion en matière de transport actif à chaque fois que l’on réaménage des artères ou que l’on approuve de nouveaux quartiers. J’ai la ferme intention de poursuivre cet engagement au cours du prochain mandat.5,6Dans son rapport sur l'état du vélo au Québec de 2015, Vélo Québec nous indique que si nous poursuivons sur la lancée actuelle à Gatineau, nous pourrions reprendre notre position de tête dès 2020. Pour atteindre cette position enviable, nous devons aussi assurer un maintien adéquat de l’enveloppe budgétaire dédiée au vélo, tant utilitaire que récréatif. Ainsi, la somme minimale (et totale) de 19 $ par année m'apparait comme un point de repère adéquat (5,6 millions annuels). Le montant serait ainsi réparti pour les investissements en matière utilitaire et récréatif, avec une prépondérance pour le transport utilitaire. Le fait de bâtir des infrastructures conviviales et sécuritaires nous permettrait d’accroitre notre part modale (build it and they will come). Au total, sur 4 ans, c’est donc la somme de 22,4 millions de dollars que nous devons dédier au vélo. Quoique « boiteux » comme comparaison, garons en tête que la part modale actuelle de transport actif de situe approximativement à 3 %, mais que la somme annuelle de 5,6 millions ne représente moins de 1 % du budget annuel de la Ville.J'ai multiplié les interventions au cours de présent mandat afin d'accroître l'offre vélo dans du Versant. C'est ainsi que nous avons refait la piste cyclable sur la Vérendrye. De plus, j'ai appuyé des démarches dans les différentes écoles afin de sensibiliser les jeunes au transport actif. L'exemple le plus récent est ma contribution financière de 2,500$ de mon budget discrétionnaire avec l’école des Cépages afin de mettre en place le programme; « À l’école, à pied ou à vélo, je suis capable. » Il s’agit d’un programme permettant d’agir directement auprès des élèves du primaire afin qu’ils soient plus nombreux à adopter les déplacements actifs (à pied, à vélo, en trottinette) et qu’ils le fassent dans un cadre sécuritaire grâce à des activités de formation, de sensibilisation et de promotion.Il faut mettre en place des infrastructures conviviales afin d'inciter les jeunes à accroitre l'utilisation du vélo comme moyen de transport vers l'école. Créer ces habitudes maintenant ferait en sorte de les inciter à les conserver lorsqu’ils adhèrent au marché du travail. De plus, le Plan directeur qui sera rendu public en début du prochain mandat fait en sorte, entre autres, d’adresser la question des tronçons manquant sur l’ensemble du territoire de la Ville. Un réseau convivial et sécuritaire est un bon incitatif à l’utilisation du vélo comme moyen de transport utilitaire.OuiLe défi est important en ce qui a trait à la mise en place du réseau blanc. Rappelons-nous que nous sommes en fonction d’autres niveaux gouvernementaux (CCN au fédéral) qui sont responsable de lien cyclable important, dont le sentier des voyageurs qui s’avère être un tronçon essentiel au transport utilitaire tant pour les résidents de l’est que de l’ouest de la Ville. Ainsi, afin de réduire cette dépendance et mettre en place nos propres initiatives en matière de réseau blanc, nous devons envisager l’accès aux cyclistes directement sur le boulevard Fournier lorsque le sentier des Voyageurs est inaccessible. Par exemple, je revendique depuis trois ans une voie réservée aux cyclistes sur les voies réservées contraires au sens du trafic. En d’autres mots, la voie réservée en direction ouest (de Gatineau vers Hull) étant complètement libre le matin, nous devons modifier la signalisation afin de réserver cette voie aux cyclistes en toute sécurité. Je mène ce combat depuis trois ans et j’ai l’intention de le poursuivre au cours du prochain mandat. Finalement, il faut maintenir les canaux de communication bien ouverts avec les différentes associations vélos de Gatineau. C'est ensemble que nous réussirons à redonner les lettres de noblesse en matière vélo à Gatineau.4
Luc GélinasAction Gatineau(13) du VersantOuiDans mon district, il y a des artères que j'utilise et qui ont besoins d'aménagements sécuritaires. Le boulevard St-René est un bel exemple.3,2Action Gatineau a déjà prévu une somme importante pour les 4 prochaines années.II y a place a continuer d'améliorer la fluidité entre les intersections (lumières). Des citoyens ont demandés de mettre en place des actions plus dédiés au vélo hivernal.Améliorer la sécurité des artères qui rejoignent la piste cyclable de la Montée Paiement.OuiJe favorise à la réalisation d'un projet pilote. Merci3
Pierre LanthierIndépendant(14) de BellevueNonLes bandes cyclables sont un très bon moyens, pour favoriser et implanter un réseau cyclable, qui est moins dispendieux.4Je suis un cycliste moi-même, et je crois sincèrement, qu'on doit investir et réaliser d'avantage de pistes cyclables. Cependant,il faut respecter le budget et la capacité de payer des citoyens(ennes).Le réseau à bcp de potentiel, mais n'est pas relié avec le nord du district de Bellevue. Les gens de se secteur, n'ont aucune voie cyclable collectrice. C'est une enjeux politique pour moi.Plus d'investissement et d'évaluer les endroits s'y rattachant.OuiIl faudrait l'essayer pour en avoir une bonne idée. Je crois, que plusieurs personnes l'adopterait.2
Romain VanhoorenAction Gatineau(14) de BellevueOuiEn tant qu'utilisateur du vélo avec ma famille et suite à des discussions avec plusieurs amis et résidents de mon district, le principal frein à l'utilisation du vélo est le manque d'aménagement sécuritaire. En plus des bandes cyclables unidirectionnelles, je suis surtout en faveur du marquage de couleur aux intersections et l’interdiction du virage à droite au feu rouge aux intersections qui rencontrent des axes cyclables majeurs;4Présentement, la ville investit 3 millions par année. Idéalement, j'aimerais, dans la mesure du possible, augmenter progressivement ce montant pour atteindre 4 millions à la fin du mandat.La qualité du réseau cyclable dans le district de Bellevue est médiocre. Beaucoup d'artères nécessitant des pistes cyclables n'en n'ont pas tandis que d'autres ont des pistes vieillissantes dans certains cas inutilisables. Il manque plusieurs connections entre certains liens.beaucoup d'améliorations possibles : nouvelles pistes cyclables souhaitées - Chemin de Chambord - Chemin St Thomas - Boulevard Labrosse (entre Chambord et Davidson) - Boulevard Labrosse (entre La Vérendrye et la piste du rapibus) - Boulevars La Vérendrye (entre Labrosse et Main) - Rue Main (entre Davidson et La Vérendrye) - Piste le long du prolongement du Rapibus jusqu'à Lorrain - Piste le long du prolongement du Boulevard La Vérendrye Réparation de pistes : - rue Davidson (sur toute la longueur)OuiJe suis favorable mais il me manque trop d'éléments (considérations financières, faisabilité, etc.) pour en faire un engagement formel. Dans un premier temps, j'aimerais que l'on développe de nouveaux parcours de balayage pour favoriser l’utilisation du vélo à l’arrivée du printemps.3,5
Aurèle DesjardinsAction Gatineau(15) du Lac-BeauchampOuiAssurer d'avoir un réseau de pistes utilitaires pour permettre des déplacements sécuritaire et éfficace5Je ne connais pas le budget accordé actuellement mais je suis persuader qu'il est possible de faire mieux au niveau budgétaire.Énormément a faire pour sécuriser le corridor actuel et il faut le rendre plus accessible.Il faut le sécuriser puisqu'il est isoler , de parcours dans des secteur moins isoler, ajouter des pistes utilitaire pour les travailleurs et de l'éclairages dans le corridor entre le club de golf et le Wallmart.OuiMais il faut s'assurer d'avoir un plan efficace, il faut nous assurer d'être en mesure de faire le déneigement adéquatement pour les piétons, si nous voulons ajouter le déneigement des voies cyclables.2
Eric BourgeauIndépendant(16) de la Rivière-BlancheOuiPremièrement dans mon district,il y a une piste cyclable qui longe la rue des sables et ensuite plus rien ,Je trouve cela très dangeureux que les gens en vélos prennent le boul.Maloney.En attendant d,avoir une vraie piste cyclable d,avoir des bandes des 2 cotés entre Maloney et des sables avec des pictogrammes de vélos peint dedans2,5J'aimerais que la ville investisse plus dans ce réseau car cela permetterais de désengorgés le reseau routier et faire valoir le cyclisme.Évaluation que je fais et bien c'est que le réseau cyclable dans mon quartier n'est pas présent ,il s'arrête sur des sables ainsi que dans d'autres projet de mon quartier et les gens trouve cela très frustrantla continuité de la piste cyclable de des sables pour aller rejoindre la rue hurtubise route vertenon répondunon répondu2
Nathalie LepageAction Gatineau(16) de la Rivière-BlancheOuioui. Notre intention est d'investir un montant de 13 millions additionnels au cours des 4 prochaines années pour développer des liens cyclables utilitaires et sécuritaires. C'est clairement un besoin exprimé dans le district de Rivière Blanche et j'ai l'intention si je suis élue de travailler à l'amélioration du réseau dans mon secteur.3,25C'est un montant de 13 millions sur 4 ans que nous voulons investir pour développer des liens cyclables utilitaires et sécuritaires. De plus, Action Gatineau souhaite adopter une politique municipale favorisant l'aménagement de voies cyclables lors de la réalisation de travaux de réfection majeure sur une rue (par exemple Notre-Dame ou lors du prolongement du Rapibus jusqu'au boul. Lorrain).Le réseau de pistes cyclables récréatifs est assez développé dans mon secteur quoique plusieurs pistes ne sont pas reliées entre elles et plusieurs sont absentes près des écoles. En ce qui concerne le réseau utilitaire pour aller vers l'ouest il y a clairement du travail à faire sur les artères principales. Je m'engage à travailler avec le coordonnateur vélo dont le mandat est de mettre à jour le plan directeur du réseau cyclables et d'établir les priorités en consultation avec la population. Le secteur de Rivière Blanche doit être priorisé en ce qui a trait au développement de pistes utilitaires.Il faut profiter notamment des projets comme le prolongement du Rapibus jusqu'à Lorrain et par la suite jusqu'à l'aéroport et des travaux de réfection de la rue Notre-Dame pour aménager une piste cyclable.OuiJe suis favorable en principe mais il faut évaluer les coûts associés à une telle mesure et déterminer quelles seraient les priorités de déneigement en fonction notamment de l'achalandage. Il est difficile d'aller plus loin sans mieux connaitre toutes les implications d'une telle mesure.3
Alain BergeronAction Gatineau(17) de Masson-AngersOuiJ'encourage fortement les aménagements sécuritaires. Du côté de Masson-Angers, nous avons déjà un belle piste qui longe le chemin de Masson/Montréal et nous travaillons maintenant du côté de la rue Georges. L'ajout de support à vélo aux autobus et au futur train entre Masson-Angers et Gatineau serait une bonne façon de favoriser le déplacements à vélo pour les gens plus à l'est.3,25Un investissement de 3.25M serait suffisant. Gatineau compte déjà un bon aménagement mais nous devons améliorer afin d'inciter plus de gens à utiliser le vélo afin de se déplacer.Masson-Angers compte déjà un corridor sécuritaire entre le vieux Masson et Buckingham. Le corridor sera prolongé à la rue Georges prochainement. Les gens en général se disent satisfaits du corridor existent mais aimeraient rejoindre le secteur de Gatineau plus sécuritairement.Les prochaines étapes serait de relier ces deux secteurs à celui de Angers et également ajouter des supports à vélo aux autobus et au futur train. L'installer des bollards sur certaines rues afin de rendre plus sécuritaire les pistes cyclables serait également de mise dans Masson-Angers (ex. De la Forteresse, Cheval-Blanc)NonJe ne suis pas un non catégorique mais je crois que nous devons évaluer la demande et les coups avant de prendre une décision.2,5
Ghislain LarocqueIndépendant(17) de Masson-AngersOuiPremièrement, pour le secteur Masson-Angers il y a peu ou je pourrais même dire inexistant une piste cyclable de Masson-Gatineau. Je serai favorable a proposer au conseil de batîr une piste cyble et qu'elle soit la plus sécuritaire possible.4Selon votre prosposition, on pourrais faire une augmentation afin de mettre plus sécuritaire et augmentez le nombre de piste.Faible à plusieurs endroit.Augmenter les affiches sécuritaire ou même de peinturer la section cyclable d'un coulour plus vif pour les voirure le voient ou comme dans d'autre municipalité de mettre un mur entre la pistes et la route.OuiPourquoi pas. Si ils a une demande et que les gens utilise la piste l'hivert je serai parfaitement d'accord3
Martin, LajeunesseAction Gatineau(18) de BuckinghamOuiOui. Nous souhaitons investir un montant supplementaire de 13 millions $ sur quatre ans pour la creation de liens cyclables utilitaires et securitaires. Nous souhaitons aussi adopter une politique municipal favorisant l'amenagement de voies cyclables securitaires lors de la realisation de travaux de refection majeure sur une rue De plus, nous souhaitons prendre les mesures suivantes : - Obliger l'inclusion de voies cyclables utilitaires dans les nouveaux quartiers - Installer des bollards sur certaines rues permettant de rendre plus securitaires les pistes cyclables3,25Nous souhaitons investir un montant supplementaire de 13 millions $ sur 4 ans pour la creation de liens utilitaires et securitaires. Le choix de ces liens se fera a travers le plan directeur cyclable qui a ete elabore suite a une consultation citoyenne.Nous avons un reseau cyclable recreatif bien developpe qui fait l'envie de plusieurs autres regions. Par contre, nous avons du travail a faire au plan du reseau utilitaire.Comme nous l'avons fait pour Saint-Antoine et la rue Laurier, il faut mettre en place davantage de liens proteges et prevoir des liens cyclables lorsqu'on refait de grandes arteres. A titre d'exemple, dans le cadre de la refection du boulevard Saint-Joseph, nous souhaitons inclure des liens cyclables securitaires et proteges pour que ce soit plus invitant pour les cyclistes de l'emprunter.OuiFavorable en principe, mais il faut d'abord evaluer quels sont les couts associes a une telle mesure et quelles sont les priorites de deneigement. Il serait interessant d'identifier avec la communaute cycliste les arteres prioritaires a deneiger le cas echeant. Peut-etre serait-il possible de deneiger certaines arteres sans que les couts ne soient astronomiques.2,5
Clément BélangerIndépendantMairienon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon réponduN.R.
Sylvie GoneauIndépendantMairienon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon réponduN.R.
Mamadou-Garanké BahIndépendant(2) de Lucernenon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon réponduN.R.
Gilles ChagnonIndépendant(2) de Lucernenon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon réponduN.R.
Roch GivogueIndépendant(2) de Lucernenon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon réponduN.R.
Patrick DoyonIndépendant(4) du Plateaunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon réponduN.R.
Denis PageauIndépendant(9) de Limbournon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon réponduN.R.
Gilles CarpentierIndépendant(12) du Carrefour-de-l'Hôpitalnon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon réponduN.R.
Jacques PerrierIndépendant(14) de Bellevuenon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon réponduN.R.
Jean-François LeblancIndépendant(15) du Lac-Beauchampnon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon réponduN.R.
Jean LessardIndépendant(16) de la Rivière-Blanchenon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon réponduN.R.
Marc CarrièreIndépendant(17) de Masson-Angersnon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon réponduN.R.
Edmond LeclercIndépendant(18) de Buckinghamnon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon répondunon réponduN.R.